• Comité UFB

Au bout du compte, que reste-t-il ?

Mis à jour : mars 29

En voici une question qu’il vaut la peine de se poser de temps en temps. Pour ma part, je le fais assez régulièrement, surtout dans des moments de fatigue, de ras-le-bol, de frustration et d’échec. Depuis le début de cette pandémie, ce genre de question m’a souvent occupée, parce que notre fonctionnement en tant qu’individus et en tant que communautés a été tellement bouleversé et réduit. Est-ce que tout ce que nous avions fait avant a vraiment produit du fruit pour l’Eternité ? Où sont les vrais disciples du Christ ?

De plus, les églises protestantes évangéliques sont actuellement confrontées à des projets de loi qui auront peut-être encore d’autres impacts sur notre fonctionnement en tant qu’églises et aussi en tant qu’individus. J’entends encore souvent la phrase : «


J’ai hâte que tout redevienne comme avant. » Franchement, je ne crois plus que les choses redeviendront comme avant, mais que les évolutions que nous observons dans notre société vont nous amener à continuer à nous adapter et à devoir trouver des moyens nouveaux de vivre et de témoigner notre foi. De vivre la communion fraternelle. De progresser en tant que disciple de Jésus.


Au bout du compte, que restera-t-il, même quand cette pandémie sera maîtrisée, quand il n’y aura plus de confinement ni de couvre-feu, ni d’interdiction à se rassembler ? Qu’aurons-nous appris ? Lorsque les disciples étaient sur le point d’être privés de la présence physique de Jésus, il leur a donné des indices explicitant comment ils devaient continuer à vivre.

En voici quelques extraits qui peuvent nous aider à faire le point.

Thomas lui dit : « Seigneur, nous ne savons pas où tu vas. Comment pouvons-nous en savoir le chemin ?» Jésus lui dit : « C’est moi qui suis le chemin, la vérité et la vie. On ne vient au Père qu’en passant par moi. Si vous me connaissiez, vous connaîtriez aussi mon Père. Et dès maintenant vous le connaissez et vous l'avez vu. » (Jean 14.5-7 ; Segond21)

C’est dans la relation avec Jésus que nous savons où aller et comment connaître le Père. En regardant Jésus, nous pouvons voir le Père.

« Quant à moi, je prierai le Père et il vous donnera un autre défenseur afin qu'il reste éternellement avec vous : l'Esprit de la vérité, que le monde ne peut pas accepter parce qu'il ne le voit pas et ne le connaît pas. [Mais] vous, vous le connaissez, car il reste avec vous et il sera en vous. » (Jean 14.16-17 ; Segond21)

C’est dans la relation avec le Saint Esprit, que nous pouvons connaître la vérité et être rassurés, car Il sera avec nous et en nous ! Ne négligeons pas le rôle du Saint Esprit dans notre vie, car c’est grâce à Lui que nous ne sommes pas orphelins, que nous recevrons la sagesse et le courage de tenir face à nos adversaires. Le Saint Esprit est avec nous exactement comme Jésus était avec ses disciples. Il nous enseignera et nous rappellera les paroles de Jésus.

« Quand le défenseur sera venu, l'Esprit de la vérité, il vous conduira dans toute la vérité, car il ne parlera pas de lui-même, mais il dira tout ce qu'il aura entendu et vous annoncera les choses à venir. Il révélera ma gloire parce qu'il prendra de ce qui est à moi et vous l'annoncera. » (Jean 16.13-14 ; Segond21)

Jésus nous a confié une mission à accomplir pendant que nous vivons encore dans ce monde, et il nous accompagne par son Saint Esprit.

« Je ne te demande pas de les retirer du monde, mais de les préserver du mal. Ils ne sont pas du monde, tout comme moi, je ne suis pas du monde. Consacre-les par ta vérité ! Ta parole est la vérité. Tout comme tu m'as envoyé dans le monde, je les ai moi aussi envoyés dans le monde. » (Jean 17.16-18 ; Segond21)

Au bout du compte restera la question de savoir si nous avons gardé notre relation avec Jésus à travers le Saint Esprit et si nous avons été fidèles dans la mission qu’il nous a confiée. Restons confiants, car Jésus nous dit :

« Je vous ai dit cela afin que vous ayez la paix en moi. Vous aurez à souffrir dans le monde, mais prenez courage : moi, j'ai vaincu le monde. » (Jean 16.33 ; Segond21)

« Tout comme le Père m'a aimé, moi aussi, je vous ai aimés. » (Jean 15.9 ; Segond21)

12 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout