• Comité UFB

Mon confinement par Laurence

Dernière mise à jour : mars 29

« Les humains forment des projets, mais c’est le Seigneur qui a le dernier mot. »

Proverbes 16, 1 NFC

Des projets, j’en avais plein la tête en ce début d’année 2020 ! Et de la fatigue plein le corps ! Le mois de janvier a été épuisant en effet avec un déménagement à organiser à toute vitesse. Nous avons appris le 20 décembre que mon mari était recruté pour démarrer un nouveau travail le 1er février ! Nous avons déménagé sur les chapeaux de roue le 31 janvier. Je devais quand même travailler en Alsace jusqu’à la fin du mois de février. Ensuite s’enchaînaient plusieurs rendez-vous importants : des réunions de divers comités, un conseil missionnaire en Turquie, le Congrès et la Convention de notre Fédération, le grand rassemblement mondial des baptistes à Rio de Janeiro… Oui j’avais formé beaucoup de projets pour les mois qui arrivaient !... Mais c’est le Seigneur qui a eu le dernier mot : comme pour beaucoup d’entre nous, ma vie a suspendu son cours ! Les rendez-vous ont dû être annulés les uns après les autres ! Et mon calendrier s’est vidé de toute activité !

Je n’avais normalement pas le temps de vider mes cartons avant le printemps (qui démarre très tardivement dans ma région montagneuse d’Auvergne) mais finalement, en avril j’avais presque tout terminé ! J’étais très fatiguée sans grand espoir de pouvoir me reposer, mais finalement Dieu m’a donné le repos dont mon corps avait besoin ! Je ne faisais plus que lire rapidement ma Bible ou prier à la sauvette ; Dieu m’a fait cadeau de longues heures de lecture et de méditation de sa parole, de réflexions et de prières ! Le confinement nous a séparés les uns des autres, mais nous a appris à utiliser les moyens de communication autrement !

J’avoue qu’il m’est arrivé d’avoir honte pendant ce confinement forcé : Dieu nous avait fait un cadeau magnifique, celui de nous installer dans notre grande maison à la campagne, loin de tout, dans un cadre splendide où nous pouvions profiter de sa merveilleuse création. Pendant ce temps d’autres souffraient de la promiscuité, du manque de place pour leur famille logée dans un petit appartement, sans pouvoir sortir ! La contrepartie pour cette vie idyllique, c’était que nous n’avions pas d’internet, de téléphone, de « box ». Donc vraiment presque aucun lien avec le monde extérieur ! Le Seigneur nous a vraiment rappelé durant ces semaines que ce qui est important, c’est de pouvoir nous connecter à Lui !

Alors que nous avons pu maintenant retrouver nos familles, que la vie redémarre dans nos communautés, je souhaite garder avec reconnaissance dans mon cœur le souvenir des heures passées à m’attendre à Dieu, à Lui parler, à chercher Sa volonté ! Ces moments précieux qui m’ont été offerts me manquent déjà, alors que nous retournons vers une « normalité » de nos vies. Il faut recommencer à aller à droite et à gauche, réfléchir à ce qui doit se faire, comment exécuter autrement ce qui n’a pas pu être fait à cause de la crise sanitaire. Et c’est ce que je retiendrai de cette période : nous pouvons faire autrement, avec moins de stress, nous attacher aux choses essentielles et ne pas courir après du superflu, nous attacher à Dieu et non pas à nos vies terrestres, regarder autour de nous et venir mieux ou plus en aide à ceux qui tout près de nous vivent des moments bien plus compliqués que nous !

Dieu nous donne une nouvelle vie lorsque nous le reconnaissons comme Sauveur et Seigneur. Avec l’arrêt brutal dû à la crise sanitaire et ce lent redémarrage que nous vivons maintenant, c’est aussi une nouvelle vie à Sa Gloire qu’Il nous permet de reprendre. Soyons à Son écoute, et disponibles pour suivre Ses chemins plutôt que les nôtres !



Laurence Turquais

8 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout